Fiche familiale
man‎Ciprián DE AZCÓN Y MUR‏‎, fils de Antonio DE AZCÓN Y CAPDEVILA et Ana DE MUR Y ÁNGULO‏.
Naissance ‎± 1520 Anciles,22469,Huesca,Aragon,ESPAGNE,, Décès ‎± 1596 Benasque,,Provincia de Huesca,Aragon,SPAIN,‎, âge approximativement 76 ans. Profession: Seigneur de Castarnés, Escarner, Miravete, Arán et Fadas, Procureur Général du comté de Ribagorça
Escudo_Casa_Suprian_Azcon.jpg
Escudo_Casa_Suprian_Azcon.jpg
Escudo_Casa_Suprian_Azcon.jpg
Escudos_de_Azcon.png
Escudos_de_Azcon.png
Escudos_de_Azcon.png
castillo_de_los_Azcon-de-castarne.jpg
castillo_de_los_Azcon-de-castarne.jpg
castillo_de_los_Azcon-de-castarne.jpg


Seigneur de Castarnés, Escarner, Miravete, Arán et Fadas, Procureur Général du comté de Ribagorça.

Ciprián de Azcón y Mur a pris en charge l'héritage familial, en raison du décès prématuré de son frère aîné; il occupera le poste de procureur général du comté de Ribagorza, sous le règne de Carlos I; Il épousera Isabel de Bardaxí y de Angulo, fille des seigneurs de Concas qui mourut en 1583.

C'est une lignée très ancienne de la vallée de Benasque. Selon le Père Faci, qui consulté un document daté de 1292 (signé par Pedro Azcón en 1070), son ancêtre, Hernando de Azcón, seigneur de Castarnés, vivait dans sa maison ancestrale à Liri, lorsqu'il est arrivé devant Sahún, il a entendu des voix qui le guida jusqu'à une grotte où se trouvait une statue de la Vierge qui maintenant est vénérée dans le Sanctuaire de Guayente. La maison solaire de la famille Azcón, à Liri, dont Anciles est probablement issu. Le premier Azcón dont nous avons des preuves documentaires est Cebrián de Azcón y Mur, qui est déjà mentionné dans un document daté du 20 décembre 1558.

Ciprián de Azcón y de Mur, seigneur des lieux de Castarnés et Escarré. Il est le premier individu à être documenté dans les archives. Selon la monographie du "Diccionario", il était procureur général du comté de Ribagorça. Il a signé des chapitres de mariage avec Isabel de Bardaxí y de Angulo, originaire de Benasque et fille de Berenguer de Bardaxí de la Casa Bardaxí des seigneurs Concas et Ana Angulo.

Le document le plus ancien dans lequel il est cité, daté du 20-XII-1558, est un transfert effectué par Antonio de Bardaxí, son neveu, à la ville de Benasque et nous avons d'autres preuves documentaires ultérieures. Enfin, le 5-XII-1580, il apparaîtcomme résidant de Liri, dans l'achat d'un terrain appelé El Cuadro dans le jeu d'El Plano dans la municipalité de Castejón de Sos. Ciprián de Azcón y Mur a accordé un testament à Liri le 6-IV-1590. Il doit être décédé entre cette date et l'année 1596, date d'un reçu accordé par Monseigneur Juan de La Nau, prieur du monastère de Guayente, en faveur d'Isabel de Bardaxí y Angulo, veuve du défunt Ciprián de Azcón y Mur.

https://core.ac.uk/download/pdf/39159877.pdf


Ils avaient aussi une chapelle avec sépulture à leurs armes, en azur, une bande de gueules soulignée d'or, brochée sur une flêche d'or placée dans une barre, et des coins de quatre croissants d'argent, dans le retable principal de l'église de Liri,« et dans un arc qui sert de garnison au maître-autel. Le retable a été érigé en 1412, avec Juan Azcón comme recteur et Antonio Azcón comme seigneur».

En 1485, dans la ville de Liri apparaît Pascual Dazlón "Azcón" (sic), écuyer. La principale branche de Liri était les seigneurs de Castarnés, Escarner, Miravete, Arán et Fadas. Ils étaient Chevaliers de Saint Jean et l'un d'eux, Gaspar, était à Lépante dans une des galères maltaises, et rapporta à Liri un drapeau pris à l'ennemi, qui est encore vénéré dans le Sanctuaire de la Vierge de Guáyent.

De la maison de Liri, celle d'Anciles est probablement dérivée, où son manoir est encore conservé, avec le nom de Casa Suprián, avec ses armes à l'entrée, et de là la branche des seigneurs d'Arruaba et l'honneur de Fanlo.

Reconnaissance de l'infanzonía de Ciprián de Azcón, mineur et résident d'Anciles, délivrée par Pedro Jerónimo de Urriés, capitaine général d'Aragon, au nom du roi Carlos II.

En 1567 éclata la rébellion du comté de Ribagorza contre le comte, un conflit qui traversa différentes étapes jusqu'à sa fin en 1591. Il semble que les Azcón, comme d'autres seigneurs de la vallée de Benasque, étaient des partisans du comte de Ribagorza (il existe un document daté de 1581 par lequel Antonio Bardaxí, seigneur de Concas, Cebrián de Azcón, seigneur de Castarnés, Juan Bardaxí,seigneur de Ramastué, un autre Juan Bardaxí, seigneur de Villanova, et Berenguer Cuguera, de Benasque, ont livré cent mille sueldos au comte de Ribagorza pour résoudre ses urgences). Les deux seigneurs de Ramastué et Villanova moururent pendant la révolte et le seigneur de Concas fut emprisonné le 24 août 1592 et condamné le 13 août 1596 à six ans d'exil

[SÁNCHEZ, P., «Ribagorza à la fin du siècle XVI. Notes sur Antonio de Bardaxí et Rodrigo de Mur», Jerónimo Zurita History Magazine no. 65-66 (1992) p. 37-52].

Pour les Azcón, cela signifiait l'accès au poste de procureur général du comté, comme le mentionne Jacinto de Azcón dans le mémorial susmentionné: à l'époque moderne, il a été poursuivi par Cebrián de Azcon, grand-père des suppliants, lorsqu'il a rejoint la couronne royale de V .Majesté le comté de Ribagorça, et le roi Felipe II dans ses lettres du 22 avril et du 7 septembre 1588, ont été signifiés pour reconnaître que les bons événements dudit comté ont été donnés audit Cebrián de Azcon, et pour cette raison il a accordé lui la faveur du procureur général.


Le 5 décembre1580, il apparaît comme résidant de Liri, dans l'achat d'un terrain appelé "El Cuadro" à proximité de Castejón de Sos. Cebrián de Azcón y Mur a écrit son testament à Liri le 6 avril 1590. Il aurait dû décéder entre cette date et l'année 1596, date d'un reçu accordé par le prêtre Juan de La Nau, prieur du monastère de Guayente,en faveur d'Isabel de Bardaxí y Angulo, veuve de Cebrián de Azcón y Mur.Au moins ils ont engendré

1. Cebrián de Azcón y Bardaxí, qui continuera la lignée.

2. Jerónima de Azcón y Bardaxí, d'abord mariée à Juan Sanz de Broto, notaire public natif de Guaso (Sobrarbe, Huesca), et en seconde noces avec Berenguer de Cuguera y Portaspana, natif de Benasque et veuf d'Ana Riu y Castel, accordé des chapitres de mariage le 14 septembre 1583.

3. Antonio de Azcón y Bardaxí marié avec Isabel de Serveto y de Mur. En 1583, il est nommé procureur par son père, gouverneur du val d'Aran et du bayle de Ribagorça pendant la âge de minorité de son neveu Juan Francisco de Azcón y Queralt; le 16 avril 1594 il est nommé avocat de son frère, Cebrián de Azcón y Bardaxí. Il a épousé Isabel de Serveto y de Mur le 25 juin 1583 originaire de Benasque et descendant des seigneurs de Pallaruelo.

4. Sebastian de Azcón y Bardaxí marié avec Maria de Queralt y de Torella


Marié ‎± 1560 Benasque,,Provincia de Huesca,Aragon,SPAIN,, âge approximativement 40 ans Bien que les Mogrobejo parlent d'Isabel de Bardaxí y Azlor, il convient de dire que dans le registre de consanguinité de Santiago Español y Coliba, seigneur de Pardinella, et de Gerónima Bardaxí y de Azcón, on peut clairement voir que Cebrián de Azcón y Mur a épousé Isabel de Bardaxí y Angulo (ligal 2, 19-V-1578). Jaime Español y Coliba était le petit-fils de Margarita de Bardaxí, sœur de Berenguer de Bardaxí père d'Isabel de Bardaxí y Angulo, épouse de Cebrián de Azcón. Parent éloigné de Toribio Español et Bardaxí. (marié(e) approximativement 23 ans) avec:

womanIsabel DE BARDAXÍ Y de ANGULO‏, âge lors du mariage approximativement 35 ans, fille de Berenguer IV DE BARDAXÍ Y de PALAFOX et Ana DE ANGULO‏.
Naissance ‎± 1525 Benasque,,Provincia de Huesca,Aragon,SPAIN,, Décès ‎1583‎, âge approximativement 58 ans
Escudo_Bardaji.png
Escudo_Bardaji.png
Escudo_Bardaji.png


Bien que certains parlent d'Isabel de Bardaxí et Azlor, il convient de dire que dans le dossier de consanguinité de Santiago Español et Coliba, Senyor de Pardinella, et Gerónima de Bardaxí y de Azcón, on voit clairement que Cebrián de Azcón y de Mur il a épousé Isabel de Bardaxí y d'Angulo (lligall 2, 19-V-1578). Jaime Español y Coliba était petit-fils de Margarita de Bardaxí, sœur de Berenguer de Bardaxí, père d'Isabel de Bardaxí et Angulo, épouse de Cebrián de Azcón. Parent éloigné de Toribio Español et Bardaxí.

Archivo de la Corona de Aragón, ACA,ORM,Gran Priorato,Volúmenes y Legajos,487
Enfants:
1.
manCiprián DE AZCÓN Y BARDAXÍ‏
Naissance ‎± 1548 Liri,22466,Huesca,Aragón,ESPAGNE,, Décès ‎16 fév 1598 Benabarre,,Provincia de Huesca,Aragon,ESPAGNE,‎, âge approximativement 50 ans. Profession: Seigneur de Castarnés, Procurador Général et Chevalier de l'Ordre de Saint Jean de Malte
Ciprián de Azcón et Bardaxí, seigneur de Castarnés et Liri, Chevalier de l'Ordre de Saint Jean de Malte, sous le règne de Felipe II, assista en 1571 à la bataille de Lépante, servant dans la flotte de la Sainte Ligue sous le commandement de Jean d'Autriche, et dans l'un des les événements héroïques qui se sont produits, celui d'Azcon qui a réussi à capturer un navire turc, dont le pavillon plus tard offert comme trophée au Sanctuaire de Guayente avec un frontal fait avec un riche tissu du navire; Marié en 1581, avec Mariana de Queralt, dont il eut six enfants; Il a également été procureur général Directeur général départemental.


Cebrián de Azcón y Bardaxí (Liri, avant 1568; Benabarre, 16-II-1598). Segneur de Castarnés, nommé procureur général du comté de Ribagorça par le roi Felipe II (1527-1598) dans ses lettres du 22-IV-1588 et 7-IX-1588, bien que les Azcón se soient alignés sur Hernando de Aragon, duc de Villahermosa et comte de Ribagorça, dans sa confrontation avec Felipe II. Il apparaît cité dans certains chapitres actes de mariage, datés de 1588. En 1592, il est lieutenant de la justice de Benasque. Il signe les chapitres de mariage le 7-VII-1581 à Pont de Suert, avec Mariana de Queralt y Soldevilla (décédée vers 1630), fille de Joan de Queralt, originaire de La Pobla de Segur et seigneur de ladite ville, et d'Àngela María Soldevilla, né à Montblanc. Le 17-X-1581, Cebrián de Azcón y Mur et Cebrián de Azcón y Bardaxí, père et fils et messieurs de Castarnés et Escarré, ont accordé un reçu à leur beau-frère Felipe de Queralt y Soldevilla, d'une part de la dot Le 5-IV-1588 il institua le bénéfice sous l'invocation de Notre Dame de Piété et Grâce à l'église paroissiale de Sant Martí de Liri. Mariana de Queralt a témoigné le 10-XI-1630 devant Pedro González (sic) Larriba, nommant comme exécuteurs testamentaires ses fils Cipriano et Gerónimo de Azcón y Queralt, ce dernier voisin de Taüll (Alta Ribagorça), et son gendre Joan de Erill, seigneur de Fadas.

2.
manAntonio DE AZCÓN Y BARDAXÍ‏
Naissance ‎± 1550, Décès ‎± 1630‎, âge approximativement 80 ans. Profession: procureur, gouverneur du val d'Aran et du bayle de Ribagorça
En 1583, il est nommé procureur de son père, gouverneur du val d'Aran et du bayle de Ribagorça pendant la âge de minorité de son neveu Juan Francisco de Azcón y Queralt; le 16-IV-1594 il est nommé avocat de son frère, Cebrián de Azcón y Bardaxí. Ila épousé Isabel de Serveto y de Mur le 25-VI-1583 originaire de Benasque et descendant des seigneurs de Pallaruelo

3.
womanJerónima DE AZCÓN Y BARDAXÍ‏
Naissance ‎± 1560 Benasque,,Provincia de Huesca,Aragon,SPAIN,‎. Profession: Dame de Castarnés, Escarner
Escudos_de_Azcon.png
Escudos_de_Azcon.png
Escudos_de_Azcon.png


Les Azcón constituent un exemple typique de la noblesse du Haut-Aragón liée à d'autres lignées similaires. De la vallée de Benasque (Alta Ribagorza Occidental, Huesca) dans la vallée del Rio Ésera, un affluent du Cinca, où ils ont été documentés à Liri depuis l'Antiquité et seigneurs du domaine de Castarnés, une deuxième ligne a été établie à peu près au même moment à Benasque et Anciles d'où ils se sont répandus dans toute la Vallée de Bénasque. Les Azcón de Castarnés ont commencé un déplacement, à partir du XVIIe siècle, qui les a emmenés à Barcelone.

Jerónima de Azcón y de Bardaxí, mariée en premières noces Juan Sanz de Broto, notaire, originaire de Guaso (Sobrarbe, Huesca), et en secondes noces avec Berenger de Cuguera y de Portaspana, originaire de Benasque et veuf de Ana Riu y de Castel, contrat de mariage le 14 septembre 1583.

Du second mariage avec Berenger, ils eurent :

1°) Isabel Juana de Cuguera y de Azcón (née à Benasque, 29 mars 1588) mariée avec le Capitaine Juan de la Renteria y de Virandona originaire de Guernica "Gouverneur de Benasque"

2°) Juana Francisca de Cuguera y de Azcón (née à Benasque, le 7 février 1590), qui va se marier le 20 février 1605, a Benasque, avec Francisco de Bardaxí y de Ximénez, frère de Pedro de Bardaxí y Ximénez (époux d'Isabel Juana de Azcón y Queralt), contrat de mariage le 14 février 1605

3°) Berenguer de Cuguera y de Azcón (né à Benasque le 15 février 1591), marié avec Juana Santamaría le 11 juin 1606,

4°) Juana de Cuguera y de Azcón (née à Benasque le 10 juin 1594),

5°) Mariana de Cuguera y de Azcón (née à Benasque le 10 janvier 1603)

https://core.ac.uk/download/pdf/39159877.pdf





Pour plus d'informations concernant notre généalogie, veuillez prendre contact avec nous.