Fiche familiale
woman‎Diaz DE SAMATAN de MURET‏‎, fille de Geoffroy Raymond DE SAMATAN de MURET et Demoiselle DE BOURGOGNE‏.
Naissance ‎± 1100‎. Profession: Dame de Savès, Muret et Samatan
Blason_Samatan.png
Blason_Samatan.png
Blason_Samatan.png


Marié ‎1120 (24 ou 25 ans marié ) avec:

manBernard Ier DE COMMINGES‏, fils de Roger III DE COMMINGES et N? INCONNUE ?‏.
Naissance ‎1090, Décès ‎1145‎, 54 ou 55 ans. Profession: Comte de Comminges
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.png
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.png
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.png


Bernard Ier est le premier grand comte de la lignée des comtes de Comminges. À cheval sur les deux versants des Pyrénées, il mène une politique d'expansion ou de consolidation du comté, en direction du Royaume d'Aragon comme du comté de Toulouse. Il participe de façon active à la reconquête aragonaise. En août 1114, il prend part à la prise de Tudèle. En 1118, à l'appel du pape Gélase II, il repart guerroyer sous Gaston IV de Béarn et sera probablement l'un des premiers à entrer dans Saragosse (19 décembre 1118).

Les chroniqueurs musulmans nous disent que, lorsque les Français ont été convoqués par le roi d'Aragon, "ils ont été placés sous sa bannière". Etaient principalement des cavaliers et des archers. Un auteur arabe dit qu'ils étaient au nombre de 50 000 soldats, chiffre notoirement exagéré. L'évêque de Huesca, Esteban, qui, nous le savions déjà, jouissait d'une réelle confiance en lui, a travaillé sur ce travail de propagande. Les seigneurs féodaux de la frontière ultra-pyrénéenne sont venus: le vicomte Gastón IV de Béarn, son frère Centulle II de Bigorre, comte de Bigorre; Bernard 1er comte de Comminges; Pierre II vicomte de Gabarret, marié à Guiscarde de Béarn, l'aînée de Gastón IV de Béarn; Auger II, vicomte de Miramont; Arnaldo de Lavedan; Guy de Lons, évêque de Lesear. Tous étaient présents lors de la prise de la ville.

Dans le cadre de sa politique d'expansion du comté en direction du pays toulousain, il contracte mariage vers 1120 avec Dias de Samatan, héritière de Muret et de Samatan. Ce faisant, il entre dans la mouvance des comtes de Toulouse.

Il semble toutefois que la question principale de son règne fut celle du Val d'Aran. Le Val d'Aran avait fait partie à l'époque romaine de la civitas convenarum et, à ce titre, relevait de l'évêché de Comminges. Le rattacher au comté pouvait donc sembler naturel. Ce petit territoire était toutefois passé au Xe siècle, on ignore comment, aux comtes de Ribagorza. En 1131 et 1132, Alphonse Ier d'Aragon affirmait ses droits de suzerain sur ce territoire. Bernard Ier n'était pas en position de contester la suzeraineté du roi d'Aragon. En effet, dans un conflit précédent, le comte de Comminges avait soutenu le vicomte d'Aure contre le comte de Bigorre, vassal du roi d'Aragon. Intervenant dans le conflit, Alphonse Ier avait fait entendre raison à Bernard.

Pendant l'hiver 1134, Bernard Ier alla, en compagnie des comtes de Toulouse, de Foix, de Pallars et d'Urgel, à Saragosse, rencontrer Alphonse VII de Castille, vainqueur des Aragonais, probablement pour obtenir un appui dans son entreprise. En 1143, il semble qu'il était toujours à la recherche d'un accord lui permettant de justifier sa mainmise sur le val d'Aran, cette fois du côté de Raimond-Bérenger IV de Barcelone. Il semble avoir réussi en 1144, puisqu'un acte du 1er janvier 1145 le dit : « Bernardo comite nobilissimo dominate in terra Convenarum et in Saves et in Coserans et in Arrano. »

Ainsi, une revendication locale concernant le territoire du Val d'Aran a-t-elle fait entrer le Comminges dans le grand conflit méridional qui, tout au long du XIIe siècle, va voir s'opposer la maison d'Aragon à celle de Toulouse.

Bernard 1er meurt à une date qui nous est inconnue entre 1145 et 1154.

Bernard de Comminges peut désigner huit comtes de Comminges ayant gouverné le comté de Comminges entre le XIIe et le XIVe siècle :

Bernard Ier de Comminges (mort entre 1145 et 1149/50), comte de Comminges (avant 1105-après 1145), époux de Dias de Samatan;

Bernard II de Comminges (mort entre 1149/1150 et 1153), comte de Comminges (après 1145-avant 1153), fils de Bernard Ier;

Bernard III de Comminges (mort en 1176), comte de Comminges (avant 1153-1176); portant le nom de Dodon de Samatan, il adopte le prénom de Bernard en devenant comte; frère de

Bernard II; époux d'une fille d'Alphonse Jourdain, comte de Toulouse;

Bernard IV de Comminges (mort en 1225), comte de Comminges (1176-1225), fils de Bernard III; personnage important de la croisade des Albigeois;

Bernard V de Comminges (mort en 1241), comte de Comminges (1225-1241), fils de Bernard IV;

Bernard VI de Comminges (mort en 1295 et 1300), comte de Comminges (1241-1295), fils de Bernard V;

Bernard VII de Comminges (mort en 1312), comte de Comminges (1295-1312), fils de Bernard VI;

Bernard VIII de Comminges (mort en 1336), comte de Comminges (1312-1336), fils de Bernard VII;

Enfants:

1.
manBernard III dit Dodon de Samatan DE COMMINGES‏
Naissance ‎1120, Décès ‎après 1180‎, au moins 60 ans. Profession: Comte de Comminges (1153-1175), seigneur de Muret et de Samatan, Chevalier de l'ordre du Temple
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
Blason_Samatan.png
Blason_Samatan.png
Blason_Samatan.png


Seigneur de Samatan puis Comte de Comminges. Il abdique et devient Templier en 1176.

Dodon "Bernard III" de Comminges dit "de Samatan", fils de Bernard 1er, Comte de Comminges et de sa femme Dias de Samatan (après 1176). Sa filiation est confirmée par le contrat de mariage du 26 mai 1139 aux termes duquel « Bernard de Comminges et sa femme Dias et leur fils Bernard de Comminges, Roger et Dodon de Samatan » accordent des biens aux «Bernardae filiae nostrae et viro tuo Rogerio de Biterri».

Il succéda comme comte de Comminges, comme « Bernard III » en 1153 à la mort de sonfrère Bernard II et fit don de biens à Berdoues par charte datée de 1160 "Bernardus comes Convenarum…filius Bernardi comitis".

Marié avec Laurence de Toulouse, fille illégitime d'Alphonse JOURDAIN Comte de Toulouse. Sa filiation et son mariage sont confirmés par une charte non datée qui nomme [son fils] «B. Convenarum comes filius sororis comitis Tolosani». Ceci est conforme à une charte datée de 1202 qui nomme «B. lo comte de Comenge lo cal fo filh de la filha N Anfos». Selon le Père Anselme, elle était la fille de Raymond 5 Comte de Toulouse (ce qui est contredit par la dernière charte citée), et s'appelait Lorenzo, bien que la source principale sur laquelle cela se fonde n'ait pas été identifiée. On suppose qu'elle devait être illégitime. Comme noté dans l'introduction de cette section ci-dessus, il y a une certaine possibilité que l'épouse de Bernard ait été liée soit à la famille ducale du comté de Bourgogne.

Le comte Bernard III et sa femme ont eu quatre enfants;

BERNARD IV de Comminges (-22/02/1225) qui lui succédera comme Comte de Comminges.

ROGER de Comminges (-vers 03/04/1211).

GUY de Comminges . Seigneur de Savès {Frontignan-Savès, Haute-Garonne et en partie L'Isle-en-Dodon}.

FORTANER de Comminges . Seigneur d'Aspet



Bernard III de Comminges (mort vers 1180), comte de Comminges (avant 1153-1176); portant le nom de Dodon de Samatan, il adopte le prénom de Bernard en devenant comte; frère de Bernard II; époux d'une fille d'Alphonse Jourdain, comte de Toulouse;

La situation n'était cependant pas brillante lorsque Dodon abandonna à son fils aîné, en 1176, le comté, amputé du Couserans et du Savès donnés à des cadets. La guerre méridionale avait repris en 1166 depuis que Raimond V avait prétendu recueillir la succession de Raimond Bérenger de Provence; des trêves l'avaient apaisée un moment en 1173-1174, mais les hostilités avaient recommencé en 1175. Alphonse II, comte de Barcelone et roi d'Aragon, poursuivant à fond la politique transpyrénéenne de ses prédécesseurs, avait passé la chaîne centrale. Pendant l'automne 1175, il avait parcouru, sinon occupé, le comté de Comminges, et, d'un camp situé sur une hauteur de la région de la Sâve, il avait donné en fief à Centulle IlI de Bigorre le val d'Aran, repris donc entre temps aux Commingeois.

En 1176, entrée de Dodon, comte de Comminges à la Commanderie du Temple de Montsaunès. Don par le même aux Templiers de divers casals, de ses droits sur les montagnes de Couserans et de la franchise de leude sur toutes les terres de ses fils et de ses frères.

En 1180, il se rendit dans l'église de Montsaunès et là, en présence des membres de sa famille, il reçut l'habit de l'Ordre des mains d'Odon de Bazus, Commandeur. Les chevaliers qui s'y assemblèrent« tous vêtus de leur manteau blanc » portaient au-dessus du coeur, comme un bouclier, la croix vermeille. L'éclat de la cérémonie était rehaussé par la présence d'Arnaud-Roger, évêque de Comminges et de son frère Eude, évêque de Couserans. Avant de se démettre de son autorité, Dodon fit jurer a son fils, Bernard, de toujours protéger les Templiers de Montsaunès de tout son pouvoir.

Charte de la Commanderie du Temple de Montsaunès 05/1175 : http://www.cn-telma.fr/chartae-galliae/charte218583/

Bernard III dit Dodon pris l'habit des templiers en 1180 et rejoint la Commanderie de Montsaunès en Haute-Garonne, inaugurant ainsi certainement une relation étroite entre la maison comtale et les templiers. Il fut inhumé dans l'église de Montsaunès ainsi que son fils et successeur Bernard IV.

Les comtes de Comminges : https://genealogie.ubox.fr/Les_Comtes_de_Comminges.pdf


Comté et Maison de Comminges entre France et Aragon au Moyen Age
Charles Higounet - Bulletin hispanique Année 1947 49-3-4 pp. 311-331

Cartulaire de Montsaunès :

[1176]— [Montsaunès]

Entrée de Dodon, comte de Comminges, au Temple de Montsaunès. Don par le même aux Templiers de divers casals, de ses droits sur les montagnes de Couserans et de la franchise de leude sur toutes les terres de ses fils et de ses frères.

Outre la copie du cartulaire publiée ci-dessous et désignée sous la lettre Cl, nous possédons de ces actes quatre autres copies:
B1. Copie gasconne de la fin du XIIe siècle, Arch. dép. Haute-Garonne, H, Malte, Saint-Gaudens, I, nº 31 (Montsaunès, 1. 27.) — Publiée ci-dessous à la suite de la copie du cartulaire sous le nº 1a.

1 — Les seuls éléments chronologiques des trois actes donnés sous ce numéro permettent uniquement de fixer l'entrée du comte de Comminges au Temple de Montsaunès à une date antérieure au 6 mars 1177, mort d'Arnaud-Roger, évêque de Comminges (Gallia christ, t. I, col. 1096), l'évêque de Couserans Odon étant en effet inconnu par ailleurs et Roger connu seulement par un acte de 1164 (Hist. Lang., t. IV, p. 380). Mais la date de la pièce ci-dessous nº 60 montre que Dodon n'était pas encore entré au Temple en mars 1175 ou 1176. On peut donc hésiter pour dater cet événement entre mai 1175 et mai 1176. Comme le comté fut envahi pendant l'été et l'automne 1175 par Alphonse II d'Aragon (CH. HIGOUNET, Le comté de Comminges, p. 73), on peut penser que Dodon ne se retira pas de la vie publique en pleine crise et que ce n'est vraisemblablement qu'après la conclusion de la trêve du 18 avril 1176 entre le roi d'Aragon et le comte de Toulouse (Hist. Lang., t. VII, note IV, p. 10 s.) qu'il dût se décider.

B 9. Copie gasconne du XIIIe siècle ne contenant que les deux premières donations de la copie précédente, Arch. dép. Haute-Garonne, H, Malte, Montsaunès, 1. 47 (ancienne cote, Saint-Gaudens, nº 54).

C 1. Cartulaire. — Publiée en partie, avec des erreurs de lecture, par Du BOURG, Hist. du Grand Prieuré de Toulouse (Paris-Toulouse, 2e éd., 1883), p. j. nº XLII et XLIII.

C 2-3. Copies latines de la fin du XIIIe siècle, d'après C 1, Arch. dép. Haute-Garonne, H, Malte, Montsaunès, 1. 47 (sans numéros).

2.
man‎Bernard II ou Roger DE COMMINGES‏‎
Décès ‎± 1153. Profession: Comte de Comminges juqu'à 1153
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg


3.
womanBernarde DE COMMINGES‏

800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg


4.
man‎Arnaud-Roger DE COMMINGES‏‎
Décès ‎1177. Profession: Evêque de Comminges (1153-1177)
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg


5.
man‎Fortanier DE COMMINGES‏‎

800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg


6.
manGuy DE COMMINGES‏
Profession: Vicomte d'Aure, auteur de la 2ème Maison d'AURE
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.png
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.png
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.png


7.
man‎Godefroy DE COMMINGES‏‎

800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg
800px-Armoiries_Comminges_Ancien.svg.jpg



Pour plus d'informations concernant notre généalogie, veuillez prendre contact avec nous.

Ce site fonctionne grâce au logiciel Humogen © 2001-2022. Géré par Daniel.