Fiche familiale
man‎Alphonse VI dit le Brave DE LEÓN de CASTILLE‏‎, fils de Ferdinand Ier DE LEÓN de CASTILLE et Sancha DE LEÓN‏.
Naissance ‎avant 1040, Décès ‎8 jul 1109‎, au moins 69 ans. Profession: Roi de León et Castille
Alfonso_VI_de_León_(Ayuntamiento_de_León).jpg
Alfonso_VI_de_León_(Ayuntamiento_de_León).jpg
Alfonso_VI_de_León_(Ayuntamiento_de_León).jpg


Alphonse VI, surnommé « le Brave » (el Bravo), né avant juin 1040, mort le 1er juillet 1109, roi de León (1065-1109), roi de Castille (1072-1109) à la mort de son frère, roi de Tolède (1085-1109) par conquête et roi de Galice (1090-1109) à la mort de son autre frère. Il était le fils de Ferdinand Ier de Castille, de León et Asturies et de Sancha de León.

Mariages et descendance

épouse 1° en 1069 Agnès de Poitiers, fille de Guillaume VI, comte de Poitiers et duc Aquitaine (Guillaume VIII), décédée en 1078 ;
épouse 2° en 1081 Constance de Bourgogne, fille de Robert Ier, duc de Bourgogne, et de Hélie de Semur-en-Brionnais, décédée en 1092 ou 1093 ;
épouse 3° en 1093 Berthe de Bourgogne (ou de Toscane), fille du comte palatin Guillaume Ier de Bourgogne et d'Étiennette de Bourgogne, décédée en janvier 1098 ;
épouse 4° en 1098 (?) Isabelle (Zaida de Séville), belle-fille de l’émir Abulkasim Muhammad Ben Abbad Al'tanmid de Séville, décédée en 1099 ou 1107 ;
épouse 5° en 1108 Béatrice d'Aquitaine ou d'Este.

En outre, peu après la mort de sa première femme il aurait épousé Ximena de Guzman ou Jimena Muñoz (es) mais le mariage aurait été déclaré invalide pour raison de parenté. Les deux filles issues de cette union sont donc considérées comme illégitimes.

Il marie ses filles Urraque, la légitime, avec Raymond de Bourgogne, fils du comte Guillaume Ier de Bourgogne, et Thérèse de León, l'illégitime, avec Henri de Bourgogne, comte de Portugal. Il rapproche aussi son royaume de la papauté et décide de remplacer le vieux rite de saint Isidore, le rite mozarabe, par le rite romain. D'un autre côté, il est très ouvert à l'influence arabe, protège ses sujets maures et bat monnaie avec des inscriptions en lettres arabes. Après la mort de Constance, il s'est peut-être marié et a certainement vécu avec la princesse Zaïda. Sa femme Isabelle est peut-être cette princesse convertie au christianisme sous le nom de Marie ou d'Isabelle.

Marié ‎1079 (29 ou 30 ans marié ) avec:

womanJimena Muñoz DEL BIERZO‏, fille de Munio Muñiz DEL BIERZO et Muniadona Muñiz DE CEA‏.
Décès ‎± 1128
Escudo_del_Bierzo.png
Escudo_del_Bierzo.png
Escudo_del_Bierzo.png


Aristocrate de Berciana, était la grand-mère du premier roi du Portugal, Alfonso Enríquez, concubine du roi Alfonso VI de León

Jimena Muñoz ou Muñiz (décédée en 1128) était une femme noble de la région d'El Bierzo du royaume médiéval de León, la maîtresse du roi Alfonso VI de León et de Castille à la fin des années 1070 et au début des années 1080. Pour lui, elle était la mère de deux comtesses et grand-mère d'Alphonse Ier, le premier roi du Portugal.

L'origine de Jimena a fait l'objet de discussions et de débats universitaires. Son patronyme indique que son père s'appelait Munio et qu'un chroniqueur contemporain, Mgr Pelagio de Oviedo, l'appelait nobilisima (très noble), tandis que les Chroniques anonymes de Sahagún la décrivent d'une manière similaire et très noble.

L'historien du dix-septième siècle Luis Alfonso de Carvallo a fait sa sœur le comte galicien Rodrigo Muñoz et la fille du comte Munio Rodríguez de sa femme Jimena Ordóñez, petite-fille du roi Bermudo II de León. Cela a été suivi au siècle suivant par l'historien de l'Église Enrique Flórez, mais la chronologie et la politique semblent s'opposer à ce placement. [3] Elle semble être la femme de ce nom dans les lettres du monastère de San Pedro de Montes avec un Munio Muñoz et sa femme Velasquita. Munio semblant trop vieux pour avoir été son frère, l'historienne Quintana Prieto a suggéré qu'il s'agissait des parents de Jimena. Cela suggère également que Munio était le comte de ce nom qui accompagna Alfonso à Séville. [4] D'autres historiens ont accepté cette relation et, en plus, ont fait de Munio Muñoz un fils de Munio Rodríguez et Jimena Ordóñez, pour lesquels Jimena serait un descendant de Bermudo II. [5] [6] D'autre part, Canal Sánchez Pagín a attiré l'attention de Jimena Muñoz, soeur du comte asturien Rodrigo Muñoz, d'Urraca Muñoz, épouse du comte Gómez González, et d'Enderquina Muñoz, épouse du comte Fernando Díaz, tous les enfants de nobilisimi comitis Monio Gonçaluizi (très noble comte Munio González). [7] [8] Il est venu à la conclusion que, parmi les solutions possibles à la paternité de Jimena, il était hautement probable qu'elle était la fille de ce comte Munio González et de son épouse, le maire. [9] En cela, il a été suivi par le généalogiste Szabolcs de Vajay et l'historien Jaime de Salazar y Acha, qui ont également démontré qu'un comte Munio Rodríguez (différent du mari de Jimena Ordóñez) avait deux filles de sa femme Jimena Muñoz: Velasquita et maire Muñoz, et a également montré que la femme de Munio Muñoz s'appelait Velasquita Muñoz. Il parvint à la conclusion que la maîtresse du roi, Jimena, était la fille de Munio González et de ce maire Muñoz, devenant sa nièce à la place de la fille de Munio Muñoz et Velasquita Muñoz. [8]

Dans son étude des évêques d'Astorga, Quintana Prieto a suggéré que Jimena était un parent de l'évêque Pedro de Astorga, qui a été privé de son siège au début des années 1070 et confiné au monastère de San Pedro del Montes. Le père de l'évêque s'appelait Munio González. [10] Jimeno ferait des dons au monastère de San Pedro et à la cathédrale d'Astorga, ainsi qu'à l'hôpital de San Juan.

On pense que Jimena a noué des liens avec Alfonso entre son premier et son deuxième mariage et semble s'être retirée de la cour peu de temps après la naissance de sa plus jeune fille et le mariage d'Alfonso avec Constanza de Borgoña. Il nommera son ancien amant son tenente (administrateur féodal non héréditaire) du château de Cornatel à El Bierzo, rôle qu'il occupa de 1093 à 1108. Il mourut en 1128.

Enfants:

1.
womanElvira Alfónsez DE LEÓN de CASTILLE‏
Naissance ‎1080, Décès ‎13 fév 1135‎, 54 ou 55 ans. Profession: Comtesse de Toulouse
Elvira Alfónse, était une fille illégitime d' Alfonso VI de León et Jimena Muñoz - sœur de Teresa de León , mère d' Alfonso Henriques , premier roi du Portugal -, et comtesse de Tolosa pour son mariage avec Raimundo IV de Toulouse .

Elvira s'est mariée en 1094 avec le comte Raimundo IV de Toulouse , fils du comte Ponce de Toulouse et de la comtesse Almodis de la Marche . Elle a accompagné son mari en Terre Sainte lors de la première croisade de 1096 où est né le fils unique du mariage, Alfonso Jordán , qui a succédé à son frère Beltrán de Tolosa à la tête du comté de Tolosa .

Après la mort du comte Raimundo à Tripoli , le 28 février 1105, Elvira revient dans le royaume de León où elle se remarie avant juillet 1117 avec le comte Fernando Fernández de Carrión, dont elle se sépare avant 1121.

À la suite de son premier mariage avec le comte Raimundo , comte de Tolosa , un fils est né:

Alfonso Jordán (1103–1148), qui succède à son demi-frère Beltrán de Tolosa à la tête du comté de Tolosa.

Les enfants suivants sont nés de son deuxième mariage avec le comte Fernando Fernández de Carrión:

Diego Fernández (md 28 octobre 1155)
García Fernández (md 1127)
Teresa Fernández qui s'est mariée avant 1140 avec le comte Osorio Martínez , fils du comte Martín Flaínez et son épouse la comtesse Sancha Fernández.

Après sa mort, le corps d'Elvira a été emmené dans la ville de Sahagún, León, où elle a été enterrée dans le monastère de San Benito de Sahagún , où son père, le roi Alphonse VI, avait été enterré avec plusieurs de ses épouses. Sa tombe se trouve au pied de la chapelle Notre-Dame, qu'elle a ordonné de construire entre le temple et la sacristie, et dans son tombeau, aujourd'hui disparu, ainsi que ses restes mortels, les effigies du Christ et de les Apôtres, portant ces derniers livres dans leurs mains, et une épitaphe ayant été sculptée en caractères lombard:

PRIDIE CALD OCTOBRIS OBIIT GELOIRA INFANTISSA FILIA REGIS ADEFONSI, QUI CEPIT TOLETUM, QUAE CRUCEM AUREA DEDIT, ET CAPELLAM SANCTA MARIA FABRICAVIT, ET MULTA BONA FECIT. CUJUS ANIMA REQUIESCAT AU Rythme. AMEN

"Infanta Elvira, fille du roi Alphonse qui a pris Tolède, qui a fait don de la croix d'or et construit la chapelle de Santa Maria, et a fait beaucoup de bien. Dont l'âme repose en paix. Amen"


2.
womanTeresa Alfónsez DE LEÓN‏
Profession: comtesse du Portugal
Teresa Alfónsez de León ( c. 1080 - Monastère de Montederramo ( Galice ) ou Povoa de Lanhoso , Novembre à Novembre de 1130 ) était comtesse du Portugal et la fille naturelle d' Alfonso VI de León et sa maîtresse Jimena Muñoz , et est aussi la mère d' Alphonse I du Portugal , le premier roi du Portugal .


Fiche familiale
2ème mariage
man‎Alphonse VI dit le Brave DE LEÓN de CASTILLE‏‎, fils de Ferdinand Ier DE LEÓN de CASTILLE et Sancha DE LEÓN‏.

Marié ‎1098 (10 ou 11 ans marié ) avec:

womanZaida Isabelle de SÉVILLE‏, fille de Mohammed AL MUTANO et N? INCONNUE ?‏.
Naissance ‎± 1063‎. Profession: Princesse, ‎1er mariage avec: Alphonse VI dit le Brave DE LEÓN de CASTILLE, 2ème mariage/relation avec: AL MUTAMID IBN ABBAD
8426245ef9f7d658ef65161c6072f608.jpg
8426245ef9f7d658ef65161c6072f608.jpg
8426245ef9f7d658ef65161c6072f608.jpg


Zaida de Séville est l'épouse d'Al Ma'mun ibn Abbad, fils du dernier roi de la Taïfa de Séville Al Mutamid ibn Abbad qui était également son beau-frère. Lorsque les Almoravides attaquèrent Séville en 1091, Zaida s'enfuit vers le Royaume de Castilleavec ses fils et ses servantes. Rencontrant le roi de Castille Alphonse VI de Castille, celui-ci tomba sous son charme et l'épousa. Elle se convertit à cette occasion au catholicisme, ainsi que ses fils et ses servantes.

Sa naissance doit avoir eu lieu vers 1063 à al-Andalus . El Cronicón de Cardeña dit qu'elle était "Nièce d'Auenalfage", un personnage que Menéndez Pidal , à La España del Cid , identifie avec Alháyib , roi de Lérida et Denia (1081-1090).

Son origine et ses relations amoureuses avec Alphonse VI ont fait l'objet de diverses interprétations contradictoires entre elles, en commençant par la décrire comme la fille du roi Muhammad ibn 'Abbad al-Mu'támid de Séville et en poursuivant avec la dot présumée qu'elle a apportée avec elle pour son mariage avec le roi, dont l'historiographie s'est révélée par la suite fausse.

La première information véridique sur la vie de Zaida est fournie par la chronique arabe d' Ibn Idari Al-bayan al-mugrib , traduite au XXe siècle par E. Lévi-Provençal . Cette chronique, écrite en 1306, et trouvée au début du XXe siècle dans la mosquée al-Kasawiyin à Fès , raconte qu'elle a épousé Abu Nasr al-Fath al-Ma'mun, roi de la taifa de Cordoue , fils du roi sévillan Muhámmad ibn 'Abbad al-Mu'támid (1040-1095). Elle était donc belle-fille et non fille du roi de Séville.


Zaida est morte en 1099 ou 1107, en donnant naissance au prince Sancho Alfónsez, tué a la Bataille d'Uclès survenue en 1108.

Enfants:

1.
womanElvira DE CASTILLE‏
Naissance ‎± 1100, Décès ‎13 fév 1135‎, approximativement 35 ans. Profession: Reine de Sicile
Elvire de Castille, née entre 1100 et 1104, morte le 6 février 1135 est une reine de Sicile par mariage, ayant épousé en 1117 le comte Roger II de Sicile, devenu roi en 1130.
Biographie

Elle est fille d’Alphonse VI, roi de Castille et de la reine Isabelle (c. 1080-1107). Cette dernière était en fait une reine mauresque du nom de Zaïda, qui avait épousé en premières noces Abu Nasir al Fatah al Ma’mun († 1090), fils d'Al-Mu`tamid, émir de Séville. Alphonse en avait fait sa maîtresse, laquelle avait donné naissance à trois enfants1 avant de l’épouser en mars 1106.

En 1117, son père la marie à Roger II (1095 † 1154), comte de Sicile. On ne sait pour quelle raison Alphonse lui choisit cet époux, mais il est fort possible que l’ascendance musulmane d’Elvire était précieuse à Roger pour se concilier la population islamique de Sicile et favoriser le développement de la maison de Hauteville dans l’île. Le 27 septembre 1130, le pape Anaclet II accorde la couronne royale à Roger, qui est couronné avec son épouse le jour de Noël 1130.

La reine meurt le 6 février 1135. Elle a donné naissance à :

Roger (1118 † 1148), duc d’Apulie
Tancrède (1119 † 1138), prince de Bari
Alphonse (1121 † 1144), prince de Capoue et duc de Naples
Adelise (1122-1145?), mariée à Josselin, comte de Loreto († 1189)
Catherine (1124-1134)
Isabelle (1126-1133)
Guillaume Ier (1131 † 1166), roi de Sicile
Marie (1129-1144)
Henri, mort jeune
Pierre (1128?-1133)

Elle est inhumée dans l'église Santa Maria Maddalena de Palerme2.

2.
man‎Sancho ALFÓNSEZ‏‎
Décès ‎1108 Sancho Alfónsez, tué a la Bataille d'Uclès survenue en 1108.



Fiche familiale
3ème mariage
man‎Alphonse VI dit le Brave DE LEÓN de CASTILLE‏‎, fils de Ferdinand Ier DE LEÓN de CASTILLE et Sancha DE LEÓN‏.

Marié ‎14 mai 1081 (28 ans marié ) avec:

Enfant:

1.
womanUrraca I DE CASTILLE ET de LEÓN‏
Naissance ‎30 jun 1081 Burgos,,Provincia de Burgos,Castille And León,SPAIN,, Décès ‎13 mar 1126 Saldaña,,Provincia de Palencia,Castille And León,SPAIN,‎, 44 ans. Profession: Reine de Castille, de Léon et de Galice
Urraca_I_de_Leon_de_Castille.jpg
Urraca_I_de_Leon_de_Castille.jpg
Urraca_I_de_Leon_de_Castille.jpg


Urraque, reine de Castille et León

Fille de Constance de Bourgogne et d’Alphonse VI de León, roi de León et de Castille, Urraque devient, en 1109, reine de Castille, León et Galice et clame le titre de reine d’Espagne.Mariée très jeune

Urraque est l’aînée des enfants survivants de Constance de Bourgogne et d’Alphonse VI de León. Sa place dans la ligne de succession la place au cœur des intérêts politiques et elle a huit ans lorsqu’elle est fiancée puis mariée à Raymond de Bourgogne, fils du comte de Bourgogne et comte de Galice. Lorsqu’elle a treize ou quatorze ans, le mariage est consommé et elle accouche d’un enfant mort-né. En 1105, elle donne naissance à un fils.

En 1107, Raymond succombe à une maladie et Alphonse VI de León contracte une nouvelle promesse de mariage avec Alphonse Ier d’Aragon, dit le Batailleur, pour réunir Castille et León avec Aragon. En 1109, Alphonse VI meurt et Urraque devient reine. Elle ne souhaite pas le mariage avec Alphonse Ier d’Aragon mais honore les volontés de son père.
Pacification du royaume

Leur mariage provoque cependant des rébellions en Galice. Alphonse Ier est mal accepté par le royaume. Urraque voit d’un mauvais œil la manière dont il traite les rebelles et, accusant Alphonse de violences, elle le quitte en mai 1110. Le conflit dégénère en guerre ouverte entre Castille-León et Aragon, jusqu’à une trêve en 1112, avec l’annulation du mariage. Le royaume d’Urraque a alors perdu des territoires, qu’elle va s’employer à reconquérir.

Urraque ne se remarie pas. Son chef militaire, le comte Pedro González de Lara, devient son amant et ils ont deux enfants. Elle règne seule sur son royaume, dont elle parvient à rétablir l’intégrité et qu’elle transmet à son fils, entier et pacifié, à sa mort le 13 mars 1126.


Fiche familiale
4ème mariage
man‎Alphonse VI dit le Brave DE LEÓN de CASTILLE‏‎, fils de Ferdinand Ier DE LEÓN de CASTILLE et Sancha DE LEÓN‏.

Marié ‎1108 (0 ou 1 ans marié ) avec:


Fiche familiale
5ème mariage/relation
man‎Alphonse VI dit le Brave DE LEÓN de CASTILLE‏‎, fils de Ferdinand Ier DE LEÓN de CASTILLE et Sancha DE LEÓN‏.

Marié/ Relation avec:

Enfant:

1.
womanVillana DE CASTILLE‏
Naissance ‎± 1090‎


Pour plus d'informations concernant notre généalogie, veuillez prendre contact avec nous.

Ce site fonctionne grâce au logiciel Humogen © 2001-2022. Géré par Daniel.