Fiche familiale
woman‎Ermengarda DE OLUJA‏‎
Naissance ‎± 1145, Décès ‎après 1210‎. Profession: Sœur de l'Ordre du Temple, Commandeur de la maison du Temple de Rourell
ecusson_templiers.png
ecusson_templiers.png
ecusson_templiers.png


Certains de ces "confratres ou consorores" semblent avoir joué un rôle très important dans l’Ordre du Temple au XIIe siècle. L'exemple du couple Gombau de Oluja, seigneur Seigneur de Queralt et de Vallfogona (dans la région de Tarragone) et Ermengarde son épouse est révélateur. Ils firent don de leurs biens et de leurs personnes le 31 décembre 1196, à la maison du Temple, à Barbera, et devinrent « donats » (les donats font le vœu d'obédience au maître, ne prononcent pas de vœux définitifs, mais expriment l'intention de rentrer ultérieurement et définitivement dans l'ordre).

La commanderie du Temple de Barbera (Tarragone) était l'une des principales de la Couronne d'Aragon, en partie grâce à la collaboration d'une des « familles templières » les plus notables : Queralt-Timor de Santa Coloma et de Oluja. Dès le début de cette commanderie dans les dernières décennies du XIIe siècle, ils en avaient été les principaux bienfaiteurs et, plus tard, ont fourni à la Milice des chevaliers de premier rang (Père II de Queralt, Jaume de Timor, Arnau de Timor, Dalmau Timor...). Ils étaient tous des guerriers professionnels et ont pris une part active aux conquêtes que la monarchie a menées au XIIIe siècle. Mais en plus, la famille Queralt développa une politique matrimoniale continue qui la liait par mariage aux différentes lignées principales du pays, également liées au Temple : Castellnou, Anglesola,Rocaberti… Cet article s'intéresse particulièrement à la vie et aux activités de ces personnages dans le but de réévaluer leur apport et de leur donner la place qu'ils méritent dans l'histoire du Temple.


Courant de l’année 1197 après avoir fait le vœu définitif de rentrer dans l’ordre, Ermengarda de Oluja, avec son mari Gombau ont clairement été envoyés dans des maisons « Commanderies » séparées et Gombau disparaît des archives quelques années plus tard. Ermengarda, cependant est mentionnée dans les documents comme Sœur de l'Ordre. Non pas sœur laïque, "consoror ou donat", mais en tant que sœur, l'équivalent d'un frère à part entière. Cela a fait exploser toutes les idées préconçues sur les Templiers, car dans les archives historiques, Ermengarda est désignée comme une préceptrice «preceptrix » , commandante la maison de Rourell en Catalogne. Donc non seulement nous avons une femme Templière qui est pratiquement non mentionnée dans la règle de l’Ordre, mais elle n'est pas une simple exécutante, elle est une personne importante dans l'Ordre de cette région et commande même un petit monastère de Templiers. De plus, il existe une autre trace d'Ermengarda admettant une femme du nom de Titborga (fille de Berenger de Santa Coloma) dans l'Ordre en tant que sœur de la commanderie de Rourell.

La mention d'Ermengarde revient le 11 août 1198. Sous le qualificatif de « preceptrix » perceptrice de la maison du Temple de Rourell, maison-fille de Barbera, elle est réceptrice d'une donation au nom de l'ordre de la part de Bérengario Duran. Cet exemple montre deux choses : d'une part une femme mariée (mais il semble qu'à cette date Ermengarde soit veuve) est devenue membre de l'ordre en tant que sœur à part entière, d'autre part, elle a exercé des fonctions de commandement dans une commanderie templière.

L’Ordre des Templiers avait été introduit dès 1177 à Vallfogona. Il faut dire que l'acte, tenu le 31 décembre 1196, a une grande solennité lors de l’intronisation de Gombau et d’Ermengarda de Oluja, comme en témoigne le document, par ordre, le maître Fra Ponç de Menescalc, Fra Bernât de Claret, fra Ramon de Torroja, fra Pere d'Aguda, précepteur de Barberà, et Fra Ramon de Soler, commandant de Selma, entre autres frères.

C'étaient les deux qui s'offraient à l'ordre. Légalement, ce type de don était prévu dans le Règlement du Temple, dans la norme concernant les « fratres coniugati », c'est-à-dire aux moines mariés. Probablement cette forme de « don corporel et animae » impliquait l'intégration des dons dans la communauté des maison, bien qu'ils résidaient peut-être dans diverses dépendances du des moines qui avaient fait une promesse de chasteté. En effet, Gombau et Ermengarda se sont solennellement prononcés pour être « frère » et « sœur » de la milice du Temple, en même temps qu'ils donnaient à l'ordre le château et la ville de Vallfogona, comme contribution spécifique ainsi que cinq cents morabatins, qui fut la contribution d'Ermengarda, et qu'elle aurait du recevoir de son mari en termes de dot et de mariage .

En même temps l'économie du seigneur de Vallfogona ne lui permettait pas d'avoir cinq cents morabatins pour les remettre à sa femme. Les Templiers prêta à Gombau les cinq cents morabatins que celui-ci il donna à sa femme, et qu'elle donna aux moines après avoir mis en gage les Châteaux et villages de Santa Coloma, Queralt, Savellà, Llorac et Oluges et ont juré sur les évangiles de remplir les conditions du gage.

Il a également été fixé que les revenus desdits sites devraient être calculés en fonction de la valeur qu'ils auraient de la fête de la Saint-Michel jusqu'à la Toussaint, et que le serment serait rompu quand les moines eurent récupéré les 500 Morabatins et les deux mille sous.

De même, Arnau de Montoliu et sa femme Blanca (fille de Gombau et d’Ermengarda), et pour lesquels il avait divers droits et honneurs, ils ont remis les châteaux susmentionnés aux moines, tant que le serment durait. Quelque temps plus tard, le 14 janvier 1197, les Templiers obtinrent du mentionné Guillem de Timor, par son épouse Ermesèn de Montlleó et de ses fils Arnau et Dalmau, le gage des Châteaux et villages de Figuerola et Queralt, qu'ils avaient de la famille Oluja.

En janvier 1197, quelques jours après l'entrée dans l'ordre, à Gombau et Ermengarda donnant à Ponç de Montblanc le pouvoir et la domination qu'ils avaient dans le château de Malacara, situé dans le comté de Berguedà, à l'intérieur les termes du château de Castellfollit.

Après la mort de Gombau, les Templiers ont sécurisé le paiement des dettes du noble. En effet, un document du 2 juin 1201, enregistre la promesse faite devant le maître Ramon de Gurb et les moines Bernât de Claret et Arnau de Claramunt par Arnau de Montoliu Garant des prêts.

https://www.dipta.cat/RBIV/biblioteca/quaderns-ii/files/assets/basic-html/index.html

https://guerriersma.com/SiteOld/contenu/reconstitutions/hopital/femmes_ordres/femmes_ordre.htm

Marié/ Relation avec:

manGombau DE OLUJA‏, fils de Bernat DE TIMOR et Elisenda DE OLUJA‏.
Naissance ‎± 1140, Décès ‎± 1200‎, approximativement 60 ans. Profession: Seigneur de Queralt, Santa Coloma, Montclar, Conesa, L'Espluga, de Montblanc, d'Oluja et de Llorac, Chevalier de l'Ordre du Temple
Escudo_de_Oluja.png
Escudo_de_Oluja.png
Escudo_de_Oluja.png


Le 12 octobre 1173, avec sa femme Ermengarda, ils cèdent à son fils Berenguer de OLUJA et à sa femme Arsendis les droits qu'ils ont sur le moulin Perelló, situé à Palau, au bout du château de Vallfogona.

Le 15 décembre 1183, avec son épouse Ermengarda, ils cédèrent au Temple le domaine qu'ils possédaient dans la ferme Ramón de Briançó.

Le 24 janvier 1191, il fut remis "en cos i anima" aux Templiers. Dona, avec sa femme Ermengarda, le Castell de Vallfogona. Le don serait révoqué si j'avais un enfant

La donation de la ville de Santa Coloma de Queralt, accordée par Gombau d'Oluja aux Templiers le 29 novembre 1192, n'aurait pas dû être perpétuelle dans la propriété pleine et entière puisque le 31 décembre 1196, Gombau céda l'hypothèque ou les hypothèques du château et de la ville de Santa Coloma ainsi que celles de Llorach, Avelia et autres lieux de La Segarra.

Gombau d'Oluja. Seigneur de Queralt, Santa Coloma, Montclar, Conesa, L'Espluga et Montblanc, seigneur d'Oluja et de Llorac. Comme sa famille, un partisan de l'Ordre des Templiers. Ils ont été donnés par Vallfogona de Riucorb en 1901 et par le château et la ville de Santa Coloma le 29 novembre 1192. Cela ressemble plus à une cession, comme le 31 décembre 1196 il a donné en hypothèque, à nouveau à l'Ordre du Temple. , les loyers du château et de la ville de Santa Coloma. Marié avec Ermengarda soeur du Temple (Templière)

De 1167 à 1192, Gombaud de Oluja était seigneur de Queralt, Santa Coloma, Montclar, Conesa, L'Espluga et Montblanc, seigneur de Oluja et Llorac. Comme sa famille, il était partisan de l'Ordre des Templiers et deviendra chevalier. Avec son épouse, Ils ont été donnés à Vallfogona de Riucorb en 1190 et le château de la ville de Santa Coloma le 29 novembre 1192. Marié avec Ermengarda.

Enfants:

1.
manBerenger 1er DE OLUJA‏
Naissance ‎± 1170‎. Profession: Chevalier
Escudo_de_Oluja.png
Escudo_de_Oluja.png
Escudo_de_Oluja.png


10.12.1173, con su esposa Ermengarda, dan A Berenguer de OLUJA y su esposa Arsendis los derechos que tienen en el molino de Perelló, situado en el lugar de Palau, en el termino del Castillo de Vallfogona.

Sources

Personne: Col.leccio Diplomàtica de la Casa del Temple de Barberà, Departament de Justicia, Generalitat de Catalunya, pg. 145


2.
womanBlanca DE OLUJA‏

Escudo_de_Oluja.png
Escudo_de_Oluja.png
Escudo_de_Oluja.png



Pour plus d'informations concernant notre généalogie, veuillez prendre contact avec nous.

Ce site fonctionne grâce au logiciel Humogen © 2001-2022. Géré par Daniel.